Acquisition de Maxi Bazar par Naxicap : Finavik lève le financement

Maxi Bazar s’équipe d’un premier LBO

Pour accélérer ses ouvertures de magasins, l’enseigne d’articles à petits prix pour l’équipement de la maison et de la personne, visant plus de 80 M€ de chiffre d’affaires cette année, s’adosse à Naxicap Partners.

Fondée en 1977 par Robert Chabredier, puis reprise et développée par son fils Stéphane Pellegrin, l’enseigne de distribution d’articles à petits prix, spécialisée dans l’équipement de la maison et de la personne, vient de passer sous le contrôle majoritaire de Naxicap Partners. « Jusqu’à aujourd’hui, Maxi Bazar avait toujours autofinancé sa croissance », indique Axel Bernia, membre du directoire de Naxicap Partners qui a approché le groupe il y a un an. Mais pour le dirigeant Stéphane Pellegrin qui détenait jusqu’ici 100 % du capital, le moment était venu d’accélérer clairement le développement, tout en procédant à un rééquilibrage patrimonial. Pour faire face à des acteurs comme La Foir’Fouille, Gifi ou Stokomani, très dynamiques en termes d’ouvertures, Maxi Bazar se doit, en effet, de prendre de nouvelles parts de marché dans l’équipement de la maison et de la personne. C’est d’ailleurs l’objet de ce LBO primaire, dont la dette senior a été levée auprès d’Arkéa, Crédit du Nord, Crédit Suisse, CE Provence Alpes Corse et Artemid.

Doubler la taille du réseau d’ici quatre à cinq ans

« Avec le soutien de Stéphane Pellegrin qui réinvestit significativement dans la transaction et reste en place, nous comptons densifier le réseau du groupe en accélérant ses ouvertures de magasins », explique Axel Bernia. Visant plus de 80 M€ de chiffre d’affaires cette année, Maxi Bazar qui détient 54 établissements – exclusivement en propre – en Suisse, en région PACA et en Auvergne Rhône-Alpes, où un flagship de 3.000 m2 a été ouvert l’année dernière dans l’ancien bâtiment classé de la Banque de France à Lyon, souhaite, en effet, doubler son nombre de magasins d’ici quatre à cinq ans.

Croissance de 11 % par an depuis 2011

« Le groupe dont le concept a la particularité de fonctionner aussi bien en zone commerciale qu’en centre-ville, où la concurrence est, par ailleurs, plus limitée, souhaite continuer à se développer dans la région lyonnaise et s’étendre à d’autres grandes villes françaises comme Paris, indique l’investisseur. En Suisse, où il était historiquement présent sur la partie francophone, il cherchera également à accélérer son développement, en particulier dans la zone germanophone. » Enregistrant une croissance de 11 % par an depuis 2011, Maxi Bazar qui emploie plus de 500 personnes, a vendu plus de 60 000 références produits en 2016. Positionné sur les segments de l’entrée de gamme et du milieu de gamme, ce groupe qui dispose de l’une des offres la plus compète du marché, ne dévoile pas ses ambitions chiffrées.

par Eléonore de Reynal

 

 par Eléonore de Reynal


Acquéreur : Naxicap Partners (Axel Bernia, Frédéric Jouenne, Dimitri du Moulin),

Actionnaire familial : Stéphane Pellegrin

Conseil juridique : Edge Avocats (ClaireBaufine-Ducrocq, Matthieu Lochardet)

Conseil fiscal : Arsène Taxand (Laurent Partouche, Charles Dalarun)

Due diligence financière : Exelmans (Stéphane Dahan, Manuel Manas)

Due diligence commerciale : Parthenon EY France (Guy-Noël Chatelin, Frédéric Fessart)

Conseil Financement : Finavik (Vincent Rivaillon)

Financement : Arkéa (Emilie Blandin, Cédric Alin, Christophe Mille), Crédit du Nord (Sandrine Adam, Vincent Beauvallet, Ahlem Jaafar), Crédit Suisse (Walkeimar Sigrist, Olivier Malbos, Lucas Wüst), Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse (Hugo Vedrune, Johannes Lock), Artemid (Annie-Laure Servel, Constantin Kryvian)

Conseil juridique prêteurs : Volt Associés (Alexandre Tron, François Jubin, Florian Guillon)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *